différentes espèces : les plantes castrales

 

          Un cinquième groupe de plantes apparaît aux emplacements des parcs d'anciens châteaux ou cloîtres, ce sont les plantes castrales. La plus connue d'entre elles est le buis, buxus sempervirens, qui a donné son nom à tant de lieux-dits "la Bouëxière".

   

Cette plante, lorsqu'elle se signale en quantité, est systématiquement associée à un site archéologique. Ses propriétés médicinales associées à ses vertus protectrices et porte-bonheur, son rôle de haies d'ornement ou de clôture toujours verte, l'utilisation de son bois, en ont fait une compagne des habitats, depuis les villas gallo-romaines jusqu'aux parcs des châteaux récents.

 

          D'autres plantes castrales :

              

                             l'if                                               le camerisier (chèvrefeuille)

             

                        l'iris fétide                                             la violette odorante

                     

                  la petite pervenche                                    le faux pistachier

           

               le seringa commun                          le cerisier à grappes (prunus)

               

                    le laurier cerise                                          la symphorine

         

          Ces plantes à faible dispersion sont restées à proximité des anciens sites disparus. Elles se conservent bien car elles supportent bien l'ombre de la forêt.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site