l'archéologie par les plantes

. 

 

HAUTE-BRETAGNE

 

 

PLANTES ARCHEOLOGIQUES

 

 

EN MILIEU FORESTIER

         

site créé par Philippe Saint-Marc

archéologie bretonne

Pour me joindre

philippesaintmarc@free.fr

         

Les récentes découvertes de l'archéologie révèlent une importante occupation antique de l'actuelle forêt armoricaine.

Celle-ci n'a pas toujours eu les dimensions qu'on lui connait aujourd'hui. Beaucoup plus importante autrefois, elle va connaître un premier recul dès la période néolithique, aux environs de 4000 avant JC, du fait de vastes destructions par le feu, rendues nécessaires pour l'élevage et le besoin de pâturages. Ensuite, ce sont les défrichements intensifs de l'agriculture gallo-romaine puis du moyen âge qui vont la morceler en l'entaillant de profondes clairières où seront aménagés champs et jardins. Parallèlement l'industrie du fer sera une grosse consommatrice de bois pour la production du charbon.

Il faudra attendre la fin du XVIIIème siècle pour que la tendance s'inverse et que de nouvelles forêts croissent sur les anciennes terres agricoles. De cette dernière période, on peut encore retrouver un peu partout dans les sous-bois les vestiges des anciens parcellaires mais, pour les occupations plus lointaines, il n'en reste plus aucune trace : la forêt a tout recouvert.

Pourtant des plantes spécifiques liées à la présence de l'homme ont colonisé les espaces autrefois habités. Ces plantes dites anthropophiles permettent de retrouver les sites archéologiques disparus. 

Les pages suivantes, visibles par la marge de droite, en font un inventaire aussi exhaustif que possible, parmi les plus communes et les plus facilement reconnaissables.

 

.

 

 

 

Afin d'accéder aux différentes pages de ce site,

sélectionnez les rubriques dans la marge de droite. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site